Pauvreté : Le Bénin meilleur élève de l’UEMOA

Le  Rapport sur la situation de la pauvreté dans les pays de l’UEMOA de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest publié en 2012 pour les bonnes performances économiques du Bénin.

Les taux de pauvreté au Bénin sont les plus bas de l’UEMOA

Selon le Rapport sur la situation de la pauvreté dans les pays de l’UEMOA de la BCEAO (2012), le taux de pauvreté au Bénin (pourcentage de la population en dessous du seuil de pauvreté absolu), est de 35.2%. Le Bénin a ainsi le niveau le plus bas de l’Union, la moyenne sous-régional atteignant les 49,4 %.

Incidence de la pauvreté dans les pays de l’UEMOA

Selon ce même rapport, l’indice de la profondeur de la pauvreté du Bénin est le plus faible de la zone (10,4 %), contre 25 % en Guinée-Bissau, 24,1 % au Niger et 22,9 % au Togo. L’indice mesure l’écart entre le revenu moyen des pauvres et le seuil de pauvreté.

Profondeur de la pauvreté

Les données présentées dans les tableaux sont basées sur le concept de seuil de pauvreté absolu, qui correspond au niveau de revenu nécessaire pour assurer les besoins alimentaires et non alimentaires d’un ménage, explique le rapport. Il est calculé à partir d’un panier de biens alimentaires, auquel s’ajoutent les dépenses en habillement, en logement, en transport et en énergie, indispensables pour la survie du ménage. Et dans l’UEMOA, le seuil de pauvreté varie d’un pays à un autre.

Ainsi, selon le rapport de la BCEAO sur la situation de la pauvreté dans les pays de l’UEMOA publié en 2012, le Bénin détient les meilleures statistiques, que nous nous appuyions sur l’incidence, ou la profondeur de la pauvreté.

Si cependant, nous prenions le seuil de pauvreté de 1,25 $ par jour, tel que défini par la Banque Mondiale, le taux de pauvreté au Bénin passerait à 47 %. Cela s’explique par le fait que le seuil de pauvreté de la Banque Mondiale est supérieur à celui défini par la BCEAO, qui est de 147,313 FCFA pour le Bénin.

Performance économique : le Bénin parmi les trois premiers de l’UEMOA

Si nous considérons, maintenant, l’indicateur macroéconomique qu’est le PIB par habitant, le Bénin a toujours été classé 3e des pays de l’Union, après la Côte d’Ivoire et le Sénégal, selon les statistiques de la  Banque Mondiale de 2008 à 2012.

Produit Intérieur Brut (PIB) par habitant (Dollars US)

Globalement, toujours selon les statistiques portant sur le PIB par habitant de la Banque Mondiale, le Bénin est classé 152e sur 174 pays en 2012, 163e sur 188 pays en 2011 et 165e sur 190 nations, en 2010.

En conclusion : quel que soit l’indicateur considéré, le Bénin n’est ni le 8e pays le plus pauvre du monde, ni le 3e pays le plus pauvre d’Afrique.

Même si l’on considère l’indice 2012 du développement humain du PNUD, qui mesure la pauvreté humaine (santé, éducation, emploi), le Bénin est  est classé 166e sur 186 pays et reste le 3e de l’UEMOA, après le Sénégal, 154e et le Togo, 159e.

Enfin, si ces statistiques sont encourageant quant à la situation du Bénin par rapport à ses pays voisins, la situation de la pauvreté au sein de toute l’Union, prise dans son ensemble, reste encore assez sombre. En effet, selon la Banque Mondiale, dans un communiqué de presse du 17 avril 2013, a commenté la situation de l’Afrique sub-saharienne :

Les taux de pauvreté ont baissé de façon remarquable au niveau mondial, mais d’importants défis subsistent néanmoins. Le taux de pauvreté extrême qui avait progressé régulièrement (passant de 51 % en 1981 à 58 % en 1999) a baissé de 10 points de pourcentage entre 1999 et 2010, pour s’établir désormais à 48 % — soit un recul impressionnant de 17 % en dix ans…Mais en dépit de la baisse de (son) taux de pauvreté, l’Afrique subsaharienne est la seule région du monde a avoir vu le nombre de pauvres augmenter de façon régulière et prononcée entre 1981 et 2010.

Aujourd’hui, en effet, le nombre de ses habitants en situation d’extrême pauvreté représente plus du double de ce qu’il était il y a trois décennies : 414 millions de personnes, contre 205 millions. Il en résulte que cette région compte à présent plus du tiers de la population du monde en situation d’extrême pauvreté (au lieu de 11 % en 1981). Elle est suivie de l’Inde, qui en compte elle-même un tiers (contre 22 % en 1981), et de la Chine, avec 13 % (contre 43 % en 1981).

Dans un tel contexte, l’atteinte des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) devient une obligation. Là également, le Bénin a des résultats encourageant, puisque le Rapport DATA 2013 de ONE : Financer la lutte pour la transformation de l’Afrique a cité le Bénin parmi les 15 pays identifiés pour être en bonne voie de réduire de 50% l’extrême pauvreté d’ici 2015, conformément aux objectifs du Millénaire fixés par l’ONU.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :